Carl Duplessis, artiste-designer

Carl Duplessis.001

Montréal, 1939. Carl Duplessis occupe le quatrième rang d’une maisonnée de cinq enfants. Son père dirige la Machine Works, une entreprise familiale constituée en 1919 par son grand-père, J.-Albert Duplessis, et qui fabrique et répare de la machinerie. Dès son plus jeune âge, Carl se passionne pour le dessin. Selon ses dires, « je dessinais plus que j’écoutais en classe ». À 15 ans, il suit des cours de peinture et de dessin les samedis à l’École des beaux-arts de Montréal, l’un des établissements fondateurs de l’École de design de l’Université du Québec à Montréal. Après son secondaire, il y poursuit sa formation le soir pour y être finalement admis en classe préparatoire pour l’année scolaire 1958-1959. Malheureusement, il échoue. Sur son bulletin, de façon laconique et sans appel, il est écrit : « nous lui recommandons de chercher une voie plus conforme à ses talents ». Il se souvient de la perplexité dans laquelle cette situation l’avait plongé. « Ma passion, c’était les arts plastiques, je ne pouvais pas imaginer gagner ma vie autrement. » 

Grâce à son oncle architecte, Louis-Gilles Duplessis, Carl entreprend la même année des études en décoration intérieure à l’Institut des arts appliqués de Montréal. Artiste dans l’âme, il est soulagé d’avoir trouvé un métier qui lui permettra de gagner sa vie et d’assouvir son besoin de création. Il complète sa formation en 1964.

Designer d’intérieur raisonné

À sa sortie de l’école, Carl Duplessis occupe nonchalamment les postes de dessinateur de meubles, de vendeur de mobilier et de conseiller dans un bureau d’aménagement commercial. En 1965, il s’établit à son compte. En 1969, à l’initiative de Michel Leduc, il joint les rangs d’Habitat Design aux côtés de Pierre Charron, Normand Lemieux, Jean-Marc Hébert et Luc Sauvé, tous designers d’intérieur. Cette association se démarque pour son côté novateur : chacun dirige sa propre affaire, mais partage les frais administratifs et collabore à des projets communs. 

Rapidement toutefois, Carl revient à sa carrière en solo. Il travaille fort et sert un large éventail de clients résidentiels et commerciaux de 1965 à 1985. Avec ardeur et exigence, il réalise l’aménagement de bureaux des gouvernements fédéral, provincial et municipal et de chefs d’entreprise, en plus de l’aménagement de restaurants, d’agences de voyages, de complexes résidentiels et de demeures privées. Au cours de sa carrière, il s’associe à deux reprises avec d’autres designers d’intérieur, mais la collaboration s’avère infructueuse. Leçon apprise, il conservera toujours des clients qu’il servira sous sa raison sociale. 

De 1983 à 1999, Carl Duplessis a accordé une grande place à l’enseignement dans sa carrière. Dans la première année, il enseigne le design de présentation, le design d’intérieur et le design industriel au Cégep du Vieux-Montréal. Les années suivantes, il se concentre sur le cours de design industriel.

Créativité 101

Le designer d’intérieur décrit son style comme étant avant-gardiste et épuré. Certaines de ses réalisations révèlent un caractère intemporel; difficile de croire qu’elles datent d’il y a près de 40 ans. Il ose les couleurs et les mélanges de matières. « J’ai toujours eu besoin de créer. À la façon d’un tableau, j’intervenais dans l’espace, je m’intéressais aux volumes et aux structures, à la lumière et aux ombres, à la fluidité et aux émotions qui s’en dégageaient » explique Carl Duplessis. Comme son grand-père qui avait modifié sa voiture pour accueillir ses neuf enfants, Carl priorise la fonctionnalité. Pour ce faire, il abat des cloisons, dessine des meubles et, s’il le faut, paillette les murs pour agrandir la pièce ou les capitonne avec du tissu pour rendre une perspective.

Il se souvient : «Un détaillant de meubles, appelé Cimon, m’avait commandé l’habillage de sa devanture. J’avais fait une suggestion plutôt tape-à-l’œil que mon client avait retenue. Mais certains représentants de la Ville de Montréal n’étaient pas du même avis que lui. Ils trouvaient mon intervention trop imposante dans le paysage urbain. »

Artiste-peintre passionné

En parallèle, l’artiste se perfectionne tout au long de sa vie, notamment au Cégep Ahuntsic, à l’Université Concordia et au Centre des arts Saidye Bronfman. Il a réalisé quelques centaines d’œuvres disponibles à la vente, a participé à six expositions en solo et à plus d’une vingtaine d’expositions collectives. En 1995, il a remporté le prix Hydro-Québec au premier Festival des arts de la Vallée de Saint-Sauveur. S’il a pris sa retraite du design d’intérieur, Carl Duplessis voue tout son temps au dessin et à la peinture. Sa passion de jeunesse l’anime toujours et le comble de bonheur.

ENGAGÉ DANS LA PROFESSION
1965 – Membre de la Société des décorateurs-ensembliers du Québec (SDEQ)
2009 – Membre honoraire de l’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec (APDIQ)

Remerciements
Merci à M. Pierre Duplessis, professeur associé à l’Université de Montréal et président du conseil d’administration de l’Institut de recherches cliniques de Montréal

Autoportrait Carl Duplessis


À propos

L’APDIQ souhaite vous faire connaître ses membres honoraires; ces membres de la première heure qui ont bâti la profession et l’ont fait rayonner bien avant nous. Notre rédactrice Annie Jolicoeur est allée à la rencontre de ces pionniers et nous livre leur histoire passionnante.

Pour découvrir une nouvelle histoire d’ « hier à aujourd’hui, l’histoire du design », abonnez-vous à Perspective, l’infolettre de l’APDIQ pour les professionnels en design d’intérieur.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.